Um unsere Webseite für Sie optimal zu gestalten und fortlaufend verbessern zu können, verwenden wir Cookies. Durch die weitere Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Weitere Informationen zu Cookies erhalten Sie in der Datenschutzerklärung.

Thérapie parodontale de soutien

Il est bien connu qu´une bonne hygiène bucco dentaire peut en grande partie éviter les infections de la dent. Le proverbe qui affirme que « des dents bien brossées ne souffrent pas de caries » ne se confirme cependant plus vraiment de nos jours.

De nouveaux résultats d´études menées dans les 5-10 dernières années en parodontologie ont montré que malgré une bonne hygiène bucco dentaire une parodontose ne peut pas toujours être évitée. La raison réside dans le fait que chaque individu diffère considérablement des uns des autres concernant leur défense immunitaire contre les bactéries pathogènes parodontales. En plus des facteurs extérieurs comme le (tabac, stress, etc.) de nombreux aspects systémiques (à savoir, la santé générale) jouent un rôle important. Nous ne connaissons pas toujours tous les facteurs. Nous savons cependant, qu´il y a un groupe de patients qui réagit extrêmement aux bactéries développant une parodontite et que leur hygiène bucco-dentaire ne joue là qu´un rôle secondaire, alors que chez d´autres patients même la pire hygiène bucco-dentaire n´entraîne pas systématiquement le développement d´une parodontite.

En résumé: une parodontite ne se forme pas obligatoirement à cause d´une mauvaise hygiène bucco dentaire. Les choses sont beaucoup plus complexes et diffèrent énormément d´un patient à l´autre. Cette nouvelle vision des choses s´établit en ce moment de plus en plus dans la parodontologie. C'est logique, parce que nous nous éloignons d'un traitement de base classique et nous nous tournons vers une thérapeutique étiologique orientée vers les causes de la maladie et qui prend en compte tout le spectre de risque du patient.

Même si une hygiène minutieuse bucco-dentaire avec un bon nettoyage inter dentaire représente une condition importante pour minimiser la formation de la plaque dentaire, il faut pour vraiment éviter la colonisation de ces micro-organismes, cette accumulation bactérienne sur les surfaces dentaires et empêcher un développement inflammatoire, il faut supprimer de façon durable les germes à la surface des racines. Cela signifie, pour les patients sujets à développer une parodontose ou pour ceux qui ont subi un traitement parodontal de veiller non pas à une hygiène bucco dentaire rigoureuse mais plutôt de procéder régulièrement à un nettoyage professionnel des surfaces dans les poches résiduelles parodontales. Cette destruction du biofilm est faite par un professionnel par un procédé non agressif qui n'endommagent pas la surface de la racine et qui suppriment néanmoins les germes. Un aéro-polissage sous-gingival. L´aéro-polisseur (Airflow) avec des nouvelles poudres moins abrasives représentent la nouvelle tendance.

C´est pour ces raisons que durant la première année après un traitement parodontal on fixe en général tous les trois mois un rendez-vous pour un examen de contrôle (Recall) afin d´éviter une nouvelle infection de la dent traitée. Cette thérapie parodontale de soutien est tout du moins aussi importante sinon plus que la thérapie parodontale en elle-même. Cette évolution peut être prévenue par des contrôles réguliers appelés Recall. Dans les années qui suivent les séances consécutives de Recall peuvent être peu à peu espacées, dans la mesure où la situation reste stable. Les espaces entre les séances de rappel (Recall) ne doivent cependant pas dépasser 6 mois. D´un autre côté ils peuvent être raccourcis dès qu´une nouvelle infection semble apparaître.

La thérapie parodontale de soutien représente ainsi la clé du succès d´un traitement général de la gencive. Surtout chez les patients ayant déjà dans le passé souffert de parodontose afin de garantir la longévité d´une dent déjà traitée.