Historique

Aujourd´hui la médecine générale est capable de remplacer de nombreux organes par des matériaux artificiels. Dans les 30 dernières années la médecine dentaire a considérablement évolué et a réussi à percer avec un nouveau domaine de qualification, domaine qui s´occupe de l´implantation "racine artificielle " (implants) et que l´on appelle l´implantologie. Sans compter les premiers terrains d´essai qui remontent à des décennies, l´implantologie moderne fit son apparition dans les années 70.

Implantologie

Le développement dans ce domaine est caractérisé par une grande diversité de formes d´implants réalisés en différents matériaux comme par exemple les implants à lames en titane, implant aiguille en tantale, vis en céramique, implants en forme de vis ou de cylindre en titane. Ils avaient cependant tous un point commun, ils étaient tous insérés à l'intérieur de l'os maxillaire (implants endo-osseux) et on espérait une guérison rapide du tissu osseux.

Durant les 30 dernières années on a constaté que les implants pouvaient être mieux supporté par l´organisme humain lorsqu´ils sont en titane. La guérison osseuse est ce qu´on appelle la phase d´osséointégration. L´osséointegration peut être également observée avec de la céramique qui a fait d´énorme progrès ces dernières années en ce qui concerne leurs propriétés mécaniques. Néanmoins la majorité des implants sont encore réalisés en titane. Le titane est un matériau „biocompatible“, il n'est pas rejeté par le corps et ne provoque aucune allergie. Cela vient du fait qu´il s'oxyde facilement et la couche d'oxyde formée à la surface l'empêche de se corroder et empêche l´émission de particules dans l´organisme.